Et oui, finalement les Français ont repris en main leur destin, pour le meilleur ou pour le pire, ça seul l'avenir nous le dira, mais au moins, avec la participation de ce soir, on ne pas dire que la leçon n'est pas sévère ...

Et pourtant, je ne me suis jamais senti aussi éloigné des politiques, dont on a l'impression, ce soir, comme à l'habitude, qu'ils n'ont rien compris et qu'ils ne représentent, finalement, plus qu'eux mêmes. Chirac président du "oui" se retrouve celui du "non" sans que cela donne l'impression de gêner, les socialistes se félicitent à des fins de récupération de l'élan démocratique qui vient de pousser 70% de leurs électeurs à voter à l'inverse de ses dirigeants... et la liste est longue.

Aucune sincérité, aucune remise en question, aucune démission, pas de couilles, personne ...