Da Bourz Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, 19 mai 2010

Ronnie James DIO est mort...

DioCeux qui suivent ce blog connaissent mon admiration pour Ronnie James Dio, cité plusieurs fois ici même.

Et bien l'ami Ronnie nous a quitté ce 16 mai, emportant avec lui elfes, dragons et rois, ainsi qu'une des plus belle page de l'histoire du hard-rock, dont le petit monde se retrouve endeuillé.

L'annonce officielle a été faite par sa femme sur le site officiel de DIO, et la plupart des musiciens de métal y vont de leur hommage, mais vous devriez lire la très émouvante lettre de lars ulrich...

Une partie de ma jeunesse à moi vient par cette nouvelle de partir en fumée, tellement j'ai de souvenirs associé à l'incroyable voix de Ronnie, comme ce concert au Zenith de Paris avec mon ami Franck ou DIO avait juste été intouchable...

Ronnie James Dio à survolé les années 70 et 80 comme le plus grand chanteur de hard-rock, dans le sens classique du terme, participant à plus d'albums et de groupes cultes qu'aucun chanteur ne pourra désormais le faire. Après avoir commencé sa carrière avec ELF en faisant notamment les premières parties de Deep Purple, il participe ensuite à écrire la plus belle part de l'histoire de Rainbow avec Ritchie Blackmore, fait renaitre un Black Sabbath de ses cendres grâce à un morceau culte qui va influencer toute la génération suivante, puis se lance dans une carrière solo, en fait monte un super groupe avec des amis de longue date, dont les deux premiers disques seront les plus importants du hard des années 80...

Une légende...

Si vous ne devez écouter qu'un seul titre de Ronnie james Dio c'est "Heaven & Hell" enregistré avec Black Sabbath, sinon voici une rapide discographie sélective d'albums fabuleux qui ont marqué l'histoire, mais toute la production est de qualité :

  • 1974 : "The Butterfly Ball" (Ronnie chante sur le fameux "Love is all", que tout le monde connait même si vous ne saviez pas que c'était lui...) avec Roger Glover de Deep Purple
  • 1976 : "Rising", le deuxième album de Rainbow
  • 1977 : "On Stage", chef d'œuvre absolu de Rainbow sur scène dont je parle en détail ici.
  • 1978 : "Long Live Rock'n'Roll", dernier disque avec Rainbow, brillant
  • 1980 : "Heaven & hell" avec Black Sabbath, disque de Platine aux USA, incroyable, rien que le titre "Heaven & Hell" est un monument du hard...
  • 1983 : "Live Evil", en concert avec Black Sabbath, Ronnie au sommet de sa forme transfigure le groupe l'emmenant vers des sommets jamais vus en concert...
  • 1983 : "Holy Diver et :
  • 1984 : "The Last In Line" avec son super groupe DIO (Vivian Campbell, Jimmy Bain, Vinny Appice) les deux albums incroyables de sa carrière solo.

Bye bye Ronnie...

They say that lifes a carousel
Spinning fast, youve got to ride it well
The world is full of kings and queens
Who blind your eyes and steal your dreams
Its heaven and hell, oh well
And they'll tell you black is really white
The moon is just the sun at night
And when you walk in golden halls
You get to keep the gold that falls
Its heaven and hell...

dimanche, 3 février 2008

Rainbow : "On Stage"

rainbow on stage "Toto, I have a feeling we're not in Kansas anymore ! We must be over the Rainbow !"

Les derniers mots résonnent dans la salle et le groupe monte sur scène finissant lui même l'hymne tirée du "Wizard of OZ" avant d'attaquer les choses très sérieuses.

Allez, j'ouvre le bal de ces "albums de légende" par une série de "lives" absolument magiques, en tout cas de ceux qui m'ont marqué moi, et que je continue d'écouter aujourd'hui avec le même plaisir.

Rainbow donc, pour ceux qui ne le savent pas (y en a-t-il vraiment ?) est le groupe fondé par Ritchie Blackmore, guitariste légendaire de Deep Purple à l'égo aussi surement démesuré que son talent !

Ritchie, qui ne supporte plus la dérive du géant pourpre vers une musique qui lui convient de moins en moins, débauche Ronnie James Dio et l'intégralité de son groupe de l'époque (Elf, découvert lors de premières parties de Deep Purple), moins le guitariste, pour fonder Rainbow. Nous sommes en 1975 et c'est le retour de l'homme en noir (autre surnom de Blackmore) avec un album "Ritchie's Blackmore Rainbow" de bonne tenue, du bon vieux hard-rock à tendance médiévale, et un mini tube qui deviendra un classique "Man on the silver mountain".

Dio, le petit lutin à la voix d'ogre est l'équipier parfait pour Blackmore, mais Ritchie commence avec les autres ex-musiciens de Elf une série très noire en tant qu'employeur : il vire tout le monde ! Pas satisfait du groupe, Ritchie veut taper fort pour le second album et réunit un super groupe de grosses pointures : Tony Carey aux claviers, Jimmy Bain à la basse et l'énorme Cozy Powell (monsieur j'ai joué avec tout le monde). En 1976, sort le fabuleux "Rising", très acclamé, et le groupe s'embarque dans un grosse tournée mondiale.

En 1977, le groupe lance donc "On Stage", témoin de cette tournée, atypique et magnifique, pour le moi le meilleur "live" de Blackmore, celui ou son jeu flamboyant est le plus complet, passant du hard, au blues et au classique tout en restant lyrique et inspiré.

Suivez le guide...

Lire la suite...